Pebble Beach, c’est un peu l’endroit magique où l’on rend hommage aux plus belles carrosseries de toute l’histoire de l’automobile mais aussi un écrin pour présenter les tendances de demain. À travers des concepts cars, des modèles de collections privées ou encore divers concours, on fête la plus belle automobile, l’artisanal, la technologique, la vintage. Toujours un dilemme de choisir parmi tous ces exemplaire. Mais voici mes 10 coup de coeur du millésime 2015 !

Galpin-Fisker Rocket Speedster

fisker-galpin-rocket-speedster-concept-rear-three-quarters

J’ai passé trop de temps en Amérique du Nord, les américaines spéciales me font vibrer. Et ce Speedster Mustang 2015 tendu de fibre de carbone m’a fait craquer. Des lignes superbes tirées par Henrik Fisker, nul autre que le designer renommé derrière l’Aston DB9, la Vantage V8 ou encore le sublime BMW Z8. Le résultat est superbe avec à la clé un V8 qui délivre désormais 725 chevaux, cheveux au vent.

Graham Model 97 Saoutchik Convertible 1938

graham-model-97-saoutchik-convertible

La période Art Déco à son meilleur ! Un nez de requin extrême, l’abondance de chrome, l’aileron centrale à l’arrière, tout respire le grand art des années 30. Les carrossiers français Saoutchik innovaient sacrément à l’époque, avec ces portes à ouverture parallèles ! Pratique pour l’ouverture en toute situation. Bref, la décadence hautement séduisante des 30’s.

Alfa Romeo 8C 2900B Touring Spider 1938

1938-alfa-romeo-8c-2900b-touring-spider

La belle italienne semble sorti d’une bande dessinée à pleine vitesse. Ses lignes dynamiques et fines à la fois inspirent le bon goût. Peu de chrome sur cette version, les phares, des rappels ici et là sur la carrosserie ou encore les couvre-roues arrière ajourés semblent lancer ce Spider à des vitesses folles même à l’arrêt. Lunettes obligatoires avec le minuscule pare-brise lui aussi cerclé de chrome.

1938-alfa-romeo-8c-2900b-touring-spider-01

Delahaye 145 Franay Cabriolet 1937

1937-delahaye-145-franay-cabriolet

L’intégration du chrome sur ce modèle force le respect. Le style audacieux avec son nez proéminent rappelle les Packards mais la finesse du chrome lui donne cette élégance toute française de l’époque. Les phares avant encastrés affinent même cette face imposante et rendent les ailes avant encore plus stylées. Un must de l’époque !

Bugatti Type 57C Vanvooren Cabriolet 1939

1939-bugatti-type-57c-vanvooren-cabriolet

La belle française est irrésistible. L’alliance du noir verni avec ces touches de chrome soulignent l’élégance de ses galbes. Passages de roues couverts à l’avant et à l’arrière, prises d’air chromées et saute-vent en guise de pare-brise la rendent encore plus sensuelle. On a du ma à imaginer que cet exemplaire ayant appartenu au Shah d’Iran était une épave en 1959 !

Bentley R-Type Continental HJ Mulliner Fastback 1955

1953-bentley-r-type-continental-hj-mulliner-sport-saloon

Ce rare exemplaire avec sa conduite à gauche était en 1955, la plus rapide des 4 places vendues dans le monde, 193km/h de pointe ! Mais aussi la plus chère. On retrouve la calandre caractéristique des Bentley mais aussi ces ailes tendues, si chère à la marque pendant des décennies. La classe britannique intemporelle !

53-Bentley-R-Type-Cntntl-Mllnr-DV-15-PBC_01

CP:Conceptcarz

Alfa Romeo 1600 Junior Zagato 1976

2015-concorso-italiano-1976-alfa-1600

Le sympathique coupé 1600 retravaillé par Zagato avait de la gueule. Et pourtant, avec seulement 402 exemplaires, c’est un exemplaire plutôt rare. C’est d’ailleurs ce qui en fait aussi son charme. Un coupé 1600 c’est bien, mais en Zagato, c’est encore plus racé !

Lancia Delta Integrale Evo I 1993

2015-concorso-italiano-1993-lancia-delta

Ah l’Evo, mythique tout simplement. Souvent aperçu en rouge ou en jaune, le blanc était en fait sa couleur officielle avec les logos Martini rouge et bleu un peu partout ! Recette simple, une voiture de rallye 4 roues motrices homologuée avec un 2.0 litres Turbo qui développait 210 chevaux mais qui abattait le 0 à 100km/h en 5.7 secondes ! Et quel look avec ses ailes massives !

Audi Sport Quattro 1984

1984_Audi_Sport_Quattro

Je dois être un peu nostalgique, mais à l’époque en vue de l’inscription d’une auto pour les championnats du monde de Rallye (le fameux WRC), on devait homologuer des monstres. Et avec l’Integrale (prononcez Ine-té-grra-lé !), la célèbre Audi Quattro représentait aussi cette folie de l’homologation. Seulement 217 exemplaires de cette version ultime avec la transmission Quattro permanente, son 2.1 litres tout alu développant 306 chevaux pour un 0 à 100km/h en 4.9 secondes. Lourdement modifiée, elle bénéficiait d’un pare-brise d’Audi 80, d’éléments de carrosserie en fibre et kevlar ainsi que d’un empattement raccourci de 30 cm pour l’agilité ! Bref, l’engin ultime pour les spéciales à la campagne 😉

audi-quattro-front-three-quarter

Mercedes 300SL R198 Gullwing  1959

mercedes-benz-300sl-gullwing-front-three-quarter

Modèle presque unique de par sa couleur « Silver Violet », on ne présente plus la fameuse 300SL à portes papillons, d’ailleurs plus proche de sa dénommination anglaise « ailes de mouette ». Un classique indémodable et presque plus désirable dans cette couleur rare qui matche parfaitement avec le superbe intérieur bleu.

mercedes-benz-300sl-gullwing-interior

Et voici quelques vidéos en prime !

2015-pebble-beach-concours-d-elegance